Une femme asiatique ayant des problèmes de peau vérifie son visage avec des taches sombres et des taches de rousseur à cause de la lumière UV dans le miroir.

Quel est l'impact invisible de l'acné ?

En plus des effets physiques bien connus, indésirables et très difficiles à éliminer, des , naturally there’s a lot more. A great deal more all these people must survive and cope with on a daily basis: the emotional side of the story, the so called ‘silent’ or ‘hidden’ effect of acne. During our whole life we own a unique personal ‘visit card’ – our , appearance or look.

Mais pourquoi ?

Ceux qui souffrent d'acné ne blâment généralement personne d'autre ou rien d'autre qu'eux-mêmes, car ils ne comprennent tout simplement pas leur problème. Briser les mythes sur l'acné peut vous aider à comprendre les causes de ce trouble et à prendre des mesures préventives pour le contrôler. L'acné a un effet important sur la façon dont les gens perçoivent la "vie" : ils savent qu'ils doivent s'écarter de tout environnement social, en s'isolant autant et aussi souvent qu'ils le peuvent, leur estime de soi et leur respect de soi sont très bas, ils sont déprimés, en colère, nerveux.

La plupart du temps, ces sentiments de colère et de dévalorisation conduisent à des tendances suicidaires. Lorsqu'une thérapie leur est proposée, ils se sentent frustrés et confus, ils pensent que leur vie sociale est limitée par la force, et ils ont tendance à créer des relations maladroites et difficiles avec le reste de leurs proches. Ces effets sont souvent associés les uns aux autres et forment une influence puissante sur les patients, les décourageant lorsqu'ils tentent de poursuivre certaines opportunités sociales, que ce soit au travail ou à l'école.

Un article écrit par Sulzberger et Zaidems en 1984 affirmait ce qui suit : "il n'y a pas d'autre that could cause more psychical , more misunderstandings between parents and children, more general insecurity and more feelings of inferiority and more psychical sufferance than induit". L'implication est très évidente : l'acné fait plus mal de l'intérieur que de l'extérieur. Il est essentiel que les patients comprennent que ce n'est pas leur faute.

Bon à savoir

Contrary to the popular , acne isn’t caused by what a person does, eats, washes his/her face, but with plenty of combined things that have their roots in the epidermis. Many times people who should consider themselves lucky they don’t need to confront with acne often wrongfully underestimate the psychological and social effects of acne. It’s a serious issue and we should all have more consideration for those suffering.

Parfois, la psychologie des personnes touchées par l'acné est plus élevé que le stress associé à d'autres maladies chroniques, telles que les suivantes , back pains, hearts diabetes or diseases. The results of a have proven that 18 percent of acne patients reported acute depression and 44 percent reported stress. These people reside in a real’depth of ’, correctly illustrated by another study reporting that 6% of patients thought about putting an end to their own lives. The societal impacts of acne are also quite likely to influence one’s ability to make their living.

Conclusion

There are studies that point to that individuals who suffer with this skin condition are vulnerable to unemployment greater than those who do have to manage this black disease, and also there’s a Canadian research that shows that individuals with more severe acne are more likely to be unemployed than those with lesser participation; nevertheless, the specific cause of these findings is quite uncertain: we don’t know if those are due to the that the employer may find it hard to employ someone whose face is covered in pimples, or because of that individual’s psychosocial impairment.