Quels sont les signes de la dépression chez les femmes ?

La dépression est beaucoup plus répandue chez les femmes que chez les hommes. Les femmes sont presque deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression que le sexe opposé, et certaines périodes de la vie sont plus à risque. Les périodes les plus à risque dans la vie d'une femme sont la puberté, la ménopause et la grossesse, toutes des périodes où il y a un bouleversement important de ses niveaux d'hormones.

Symptômes

Les signes de la dépression féminine sont souvent négligés, car la jeune fille s'efforce de poursuivre sa vie quotidienne, en cachant sa dépression à ses amis et à ses proches. La dépression est souvent attribuée à un manque de caractère et la femme peut avoir honte d'admettre qu'elle n'est pas satisfaite. Cela est particulièrement vrai pendant les périodes qui sont typiquement perçues comme de bonnes bénédictions, comme la grossesse.

Tout le monde s'attend à se réjouir de l'arrivée d'un nouveau bébé, mais la femme enceinte peut se sentir de plus en plus déprimée à l'approche de la date prévue et croire qu'elle doit le cacher aux grands-parents et au futur papa ravis. Une autre raison pour laquelle la dépression peut être négligée est qu'elle s'accompagne souvent de périodes de manie ou d'euphorie lorsque la femme a l'impression d'être au sommet du monde. Cela perturbe également son entourage, qui considère que les périodes de dépression ne sont que temporaires.

L'appétit ?

Les indications les plus fréquentes de la dépression féminine sont les changements d'appétit (manger plus ou moins que la normale), une fatigue incessante et des changements dans les habitudes de sommeil (insomnie ou somnolence excessive). La dépression chez la femme entraîne généralement un retrait du monde, également. La femme déprimée préfère brusquement rester à la maison plutôt que d'aller à un groupe de mamans ou à un cours d'exercice. Elle peut se trouver incapable de se concentrer sur les tâches les plus simples et se sent étrangement triste et désespérée, allant même jusqu'à penser au suicide.

Une autre indication peut être une maladie physique qui ne peut être attribuée à aucune cause spécifique, comme des maux de tête ou des douleurs d'estomac fréquents. La dépression chez les femmes peut frapper à tout âge et ne doit pas être ignorée. Lorsqu'un mari décèle les symptômes de la tristesse féminine chez son épouse, ou si un copain constate qu'une fille ne s'intéresse plus à rien d'autre qu'à rester enfermée à la maison, il est temps d'intervenir. La jeune fille elle-même est la plus susceptible d'opter pour cette solution, même si elle est trop gênée pour parler de son problème à un médecin ou à un thérapeute. A

Traitement naturel

n grand nombre de femmes décident de traiter leur dépression de manière naturelle, pour toute une série de raisons. Peut-être se sentent-elles incapables de prendre en charge les effets secondaires potentiels d'un médicament sur ordonnance lorsqu'elles s'occupent d'une famille, ou souhaitent-elles éviter les stigmates d'un thérapeute et des antidépresseurs. Parfois, le prix de ces médicaments peut également être prohibitif et la femme malheureuse estime que les compléments alimentaires à base de plantes sont moins chers et sûrs.

Les remèdes naturels contre la dépression chez les femmes sont nombreux. Le millepertuis est parmi les plus connus, mais la racine de valériane, le thé vert et le ginkgo biloba sont également capables de traiter ce trouble. Les femmes peuvent souffrir de dépression, mais elles ont des options pour la traiter. Plutôt que de se cacher du monde, elles seraient bien avisées de chercher un soutien médical et de commencer à envisager des moyens d'échapper à ce cycle. La dépression chez les femmes peut et doit être traitée.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Articles connexes